Manger local durant les moins d’hiver devient plus compliqué. Oui, mais c’est possible ! Et voici comment :

Il est plus facile de manger local au Printemps et en Eté. Les marchés de producteurs débordent de laitues, tomates, fruits juteux, légumes verts, etc. Mais la production de légumes et fruits…est saisonnière (si, si, contrairement à ce que vous font croire les grandes surfaces!), et alors que l’hiver fait naître les premiers frimas, le choix de nos denrées alimentaires diminue. Les œufs présentés sur les étalages du marché sont moins abondants, car même les poules pondent moins (j’en ai 4 et elles pondent moins régulièrement en période froide). A moins de les installer sous lumières chauffantes et artificielles…

Si vous avez choisi de manger local, vous n’allez pas mourir de faim même si l’hiver arrive ! Il reste tout à fait possible de réaliser des menus à partir de votre production locale. Et voici comment :

Mangez vert !

Des nombreuses variétés de chou à la diversité des laitues d’hiver, de nombreux légumes sont de vaillants résistants aux gelées matinales, et ce faisant, sont très nourrissants. Regardez de plus près l’étalage sur les marchés, fouillez bien à la recherche de légumes que vous n’avez peut être pas encore goûtés et n’ayez pas peur de tenter la nouveauté ! Et puis, il y a des tas de recettes avec les variétés de chou. Peut-être plus qu’avec les courgettes ?

Retrouvez vos raçines !

Les légumes raçines comme les panais, les navets, les rutabagas, sont de très bons choix pour les repas d’hiver. Non, seulement plus ils ont froids, mieux ils poussent, mais ils se stockent aussi très bien et longtemps !

Conservez !

La mise en conserve, la fermentation, la congélation, peuvent être une excellente façon d’étendre la saison – soit avec vos propres produits de jardin, soit en achetant en grande quantité à votre producteur. Bien sûr, étant donné qu’e nous sommes déjà fin Novembre, vous n’allez pas vous constituer une réserve pour l’année complète, mais pensez-y pour le printemps prochain !

Adhérez à une Ruche ou une AMAP

Non seulement vous agissez pour une économie durable et locale, mais en plus, vous avez la surprise de votre panier ! Et quand on hésite, qu’on ne connaît pas forcément tous les légumes et qu’on est curieux, c’est une très bonne option !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.